Au 2eme semestre 2017, le nouveau compteur d’électricité « Linky » pourrait être installé chez vous par des sous traitants d’ENEDIS (ex ERDF).
Malgré le discours rassurant d’ENEDIS, ce compteur dit « communicant » a de quoi nous inquiéter.
Tout d’abord il faut savoir que sa pose n’est pas obligatoire, malgré ce qu’affirme ENEDIS, et qu’aucune sanction financière ne peut être prise contre une personne refusant sa pose (refus par lettre recommandée avec AR). Ce compteur est recommandé par l’union européenne pour réaliser des économies d’énergie et la loi française (17 aout 2015) précise que ces compteurs seront mis à disposition du consommateur sous réserve de l’accord de celui-ci.
Ce compteur nous interroge :
- Comment pourrait il avoir une incidence sur notre consommation électrique alors que nous ne pourrons la connaitre que 24 h plus tard grâce à un appareil payant.
- Quels seront les effets sur notre santé ? Des problèmes existent déjà chez des personnes électro sensibles ayant un tel compteur...
- Piloté à distance, Linky a la possibilité de recueillir d’autres données que la consommation électrique. Que vont devenir ces données récoltées ? Pourraient elles être utilisées à des fins policières ou revendues à des fins commerciales ?
La commune est propriétaire du réseau de distribution électrique, donc des compteurs. Trois cents communes ont déjà refusé son installation. Qu’en sera-t-il pour Gleizé ? Nous ne manquerons pas de poser la question lors d’un prochain conseil municipal.